En bref

"Nous avons su gérer les dernières minutes"

On retrouve le "héros" de Mont-de-Marsan : Sébastien Caujolle auteur d'un doublé...

Il semblerait que tu aies retrouvé tes « cannes » de 20 ans à Mont-de-Marsan…

S.C. : Mais est-ce que je les avais vraiment perdues? Ces deux essais me font vraiment très plaisir.
Je n’ai pourtant pas fait match exceptionnel : j’ai raté quelques placages, j’ai fait des en-avants... Et sur ces deux faits de matchs, j’ai pu faire parler mon opportunisme légendaire… Mais si cela s’était passé sur l’aile d’Adrien Domec, il aurait peut-être réagi de la même manière…

Depuis le début de saison tu joues au centre, à l’aile… Tu préfèrerais peut-être faire ton trou au centre ?

S.C. : Je joue là où on me dit de jouer et je donne le maximum de mon potentiel quelle que soit ma position sur le terrain. Mon poste de formation c’est vrai, c’est le centre et si je pouvais choisir j’y jouerai volontiers, mais je fais partie d’un groupe et je m’adapte. En tout cas, je préfère glisser à l’aile que ne pas jouer du tout…

Comment fait-on pour se remettre de ces défaites d’un point ou dans les dernières minutes avant d’aller à Mont-de-Marsan ?

S.C. : Nous n’avons pas encore rencontré d’équipe qui nous soit vraiment supérieure et ces défaites nous ont vraiment fait mal, c’est certain. A nous de mieux respecter les consignes des coachs, de prendre aussi plus de responsabilités dans les dernières minutes. D’être moins tétanisés par l’enjeu. On ne s’est pas vus battre Albi, on ne s’est pas vus gagner à Carcassonne et au final on perd de peu, alors qu’on a la capacité de l’emporter, avec juste un peu plus de lucidité et de confiance.

Après Mont-de-Marsan, y a t-il un risque de se reposer sur ses lauriers et de tomber de haut face à Aix ?

S.C. : Oui ! Tout est possible... Ils ont gagné à Dax. Nous sommes prévenus ! De plus, ils ne sont plus relégables et vont venir sans pression, c’est le risque pour nous. A nous de rééditer la performance réalisée dans les Landes.

Justement, qu’est-ce qui a changé à Mont-de-Marsan, notamment dans le final qui a coûté la victoire à Carcassonne et contre Pau, et même Albi ?

S.C. : Les supporters qui sont venus dans les Landes ont pu voir que nous avons su gérer les dernières minutes et au-delà, toute la fin de match a prouvé que nous sommes en progrès. Nous n’avons pas commis les mêmes erreurs de précipitation qu’à Carcassonne ou que face à Pau.
Plus dans cette catégorie : "La dynamique est positive" »

TARBES PYRENEES RUGBY - Stade Maurice Trélut Avenue Pierre de Coubertin 65000 Tarbes -Tél : 05 62 56 33 85