En bref

Les infos de l'Asso

La chronique de Fred Montessuy

La formation tarbaise s’illustre et s’habille de bleu, après Alexis Armary et Guillaume Ducat, autre  bonne nouvelle pour le groupe cadet Alamercery, le jeune Yohan Paulet a été appelé en équipe de France des moins de 17 ans. 
Le groupe des Espoirs s’est imposé face au Biarritz Olympique à Barbazan Debat sur le score de 19 à 15. Michel Celaya, ancien international aux 50 sélections, deuxième ou troisième ligne aile du Biarritz Olympique, accompagnait l’équipe biarrote. Il devint ensuite l’entraîneur du BO. En 1989, il s’exilera avec sa famille en Australie pour y entraîner plusieurs grands clubs.
Les Reichels s’imposent à Bayonne sur le score de 45 à 35, tandis que les Crabos s’inclinent lourdement face à l’Aviron bayonnais sur le score de 45 à 0. D’ores et déjà, deux équipes sont qualifiées pour les phases finales du championnat de France, Reichel et cadets Gaudermen en attendant la « Une ».
Samedi 30 mars à 17h30 à Maurice-Trélut, une rencontre amicale opposera le groupe Crabos du Stado Tarbes Pyrénées Rugby face à la sélection d’Afrique du Sud de Piketeberg High School (province du Cap). Les «Sud-Afs » seront deux semaines dans l’hexagone dans le cadre d’un séjour sportif, linguistique et touristique. Ils affronteront le STPR, Marmande et Sainte-Foi La Grande (24). Cette sélection est entraînée par Chris Van Der Merwe, ancien seconde ligne de Marmande (1985 à 1987) et ami de l’organisateur de ce match amical, Dries Van Heerden.
 
Ecole de rugby

Samedi 30 mars tournoi à Orthez pour les minimes (1998). Départ de Trélut à 10h30. Minimes (99), M9 et M7 entraînement à 14h30. Dimanche 31 mars, minimes (98), tournoi d’Orthez. Départ de Trélut à 7h. Benjamins (200) et M11, tournoi à Pau. Départ de Trélut à 8h.

Tombola de l’association.

L’association du Stado Tarbes Pyrénées Rugby organise une loterie dont le tirage au sort se déroulera à la mi-temps de la rencontre de Pro D2, TPR face à l’US Dax le dimanche 14 avril. Le premier lot est une Renault Twingo, le second un séjour ainsi que les forfaits dans la station de ski de Peyragudes pour 4 personnes, le troisième un écran plat, le quatrième lot étant un lecteur enregistreur DVD compatible TNT.  Le prix du ticket est de 10€. Règlement déposé chez Maître Santraille, huissier de justice, 9 cours Gambetta à Tarbes. 
Points de vente : Boutique du TPR les jours de matchs, à l’accueil du Tarbes Pyrénées Rugby avenue Pierre de Coubertin et au bureau de tabac au 109 rue du Maréchal Foch, à Tarbes.

TPR_BO_014
Espoirs
 
A Barbazan Debat, le Stado Tarbes Pyrénées Rugby bat le Biarritz Olympique 19 à 15 (MT 9-7)
Arbitre :  M. Bats du comté Côte d’Argent.
STPR : 1 E Anell (80) ; 1 T Laharrague ; 4 P Laharrague (7,27,38,74).BO : 2 E Buron (25), Pueloto (77) ; 1 T Haget, 1 P Roussarie (41).
STPR : Vincent ; Dumestre ; Quintana ; Gomes ; Rubio ; (o) Laharrague, (m) Grout ; Partimbene, Cazorla, Bellardi ; Moreau, Monto ; Khoudoyan, Tilhac (cap), Fabre. Entrés en cours de jeu : Reyes, Pambrun, Brau, Rojo, Anel, Cazaux, Lastisneres.
Ent : P.Caïe et P.Lapène.
BO : Platon ; Goïa-Iriberri, Haget, Sella, Thomas ; (o) Dimitri, (m) Bordagaray ; Molcard (cap), Buron, Da-costa ; Bonfils, Pueloto ; Argagnon, Ache, Lebrequier. Entrés en cours de jeu : Berho, Aline, Placines, Audap, Roussarie, Abela, Bolis.
Ent : Novion et Rourre.

TPR_BO_081
Les tarbais ont su réagir pour le gain du match.

Les tarbais enregistrent leur première victoire sur le stade de Barbazan en toute fin de rencontre par un essai d’Anel à la 80e minute. Décidés à s’imposer à domicile après la superbe prestation de ces derniers le weekend précédent à Toulon, c’est dans cette continuité que les protégés de P.Caïe et P.Lapène sont venus à bout d’une équipe biarrote aux prétentions avérées et habituée de contenir les bigourdans et ce, depuis quelques saisons déjà. Les basques auraient pu l’emporter s'ils n'avaient pas laissé trois essais en route, dont un en aplatissant, au cours de la première période. Les biarrots prenaient le jeu à leur compte dès le coup d’envoi, dominateurs durant la première période. Une mise en route plus rapide et Tarbes qui a couru après le ballon, le groupé-pénétrant des basques a été gagnant par son 3e ligne centre Buron qui déposera le ballon derrière la ligne d’en-but des locaux, 25e, BO 7, STPR 3. Puis, Laharrague ajustera 3 points supplémentaires à la 27e (7 à 6) pour virer en tête à la pause sur le score de 9 à 7. Au cours du premier acte, outre la domination des biarrots, entreprenants, ils ont souffert devant la puissance et l’organisation des avants tarbais, occasionnant des fautes côté visiteurs. Biarritz reprendra le contrôle du match dès la reprise de la seconde période sur pénalité de Roussarie (10 à 9). Il faudra attendre la fin de partie pour que Laharrague redonne espoir aux Espoirs à la 74e sur une pénalité de l’axe du terrain (12 à 10). Trois minutes plus tard, c’est le BO qui construit son maul autour de Molcard, la ligne tarbaise se dévoile, le ballon sera relayé par les trois-quarts basques jusqu’à l’aile opposée, autre point de fixation pour un essai de Pueloto, non transformé (BO 15, STPR 12). Il reste trois minutes dans le temps réglementaire, les tarbais bénéficient de l’introduction en mêlée dans les 5 mètres visiteur, le pack rouge et blanc avance, Anel qui a anticipé une brèche dans la défense adverse, saisira l’ovale et se jouera des deux derniers défenseurs pour aplatir le ballon. Laharrague se chargera de la transformation. L’arbitre peut siffler la fin du match, Tarbes sort vainqueur du Biarritz Olympique sur le score de 19 à 15. A noter l’excellente prestation et le retour gagnant de Dany Cazorla et de Jérémy Laharrague. Le groupe est à féliciter. Prochain match le samedi 30 mars avce le déplacement au Stade rochelais.

TPR_BO_054
Reichel

A Bayonne, le STPR bat l’Aviron bayonnais 47 à 35.
Arbitre :  M. Blandie du comité Poitou Charente.
STPR : 4 E Montoro (4,51), Rosso (46), Polito (75) ; 2 T Montoro ; 6 P Montoro (16,27,38,50), Preux (55,60).AB : 3 E Beaugendre (10,40), T.Navarron (22) ; 1 T R.Navarron ; 6 P R.Navarron (8,18,36,58,75,78).
STPR : Preux ; Nogues, Audouin, Cabanne, Pays ; (o) Montoro, (m) Janeczek ; Polito (cap), Rosso, Trepout ; Yzabel, Degrave ; Jordan, Arakelian, Granja. Entrés en cours de jeu : Houert, Hallouz, Ramonjean, Etheve, Assibat, Gautier, Barats.
Ent : C.Gasca et P.Mallet.

La forteresse bayonnaise était prenable !
Après moult reports des bayonnais, les basques opérationnels ont délocalisé la rencontre aux remparts de Bayonne, lieu symbolique à plusieurs titres. Quant aux bigourdans, qui se devaient impérativement de décrocher une victoire synonyme de qualification en championnat de France, ils se sont imposés avec panache. Un repas pris au calme au bord de la Nive, la pression individuelle enfouie en chacun et laisser monter doucement la pression collective autour de la bonne humeur. Voilà le temps de se préparer et de se rapprocher du stade des remparts, sereins, les gars rejoignent le vestiaire, straps pour les uns, eau de jouvence pour les autres, puis échauffement. La concentration prend le dessus à la pression, retour dans le vestiaire, les coachs, sans un mot, chargent le capitaine de donner l’impulsion avant la lutte, deux coups de casque contre les murs puis action. Match capital pour les deux équipes, malheur aux vaincus et joie aux triomphants. Tarbes n’avait pas le choix si ce n’était de remporter ce match pour envisager de continuer la saison. La semaine a été dès plus studieuse sur les terrains d’entraînements et de vidéos passant au crible les forces et les lacunes des uns et des autres, une préparation minutieuse et entrer dans cette rencontre avec un choix déterminé, ne pas avoir de regret au sortir, vaincre ou se faire châtier. Grosse entame des visiteurs qui inscriront rapidement le premier essai, les locaux surpris de cette amorce répliqueront bien au cours du premier acte, mais c’est Tarbes qui vire en tête à la pause, 29 à 20. Gasca et Mallet ne donneront pas de consignes particulières à l’intermède, si ce n’est, « pour ne pas nourrir de regrets, il vous appartient de gagner ou de perdre ». Ces quelques mots suffisent à encourager le groupe pour repartir au combat, scorant là aussi rapidement et mener sur le score de 45 à 32 jusqu’à la 70e minute. Il reste10 minutes et le ballon semble scotché aux mains des bayonnais, il faudra une énorme défense telle un rempart des visiteurs, une débauche d’énergie ô combien rassurante et préserver la ligne d’en-but. Plus que quelques secondes de jeu, Tarbes récupère le ballon sur un bras cassé, ordonne une mêlée, le ballon est cafouillé sous l’édifice et sera propulsé en touche. Fin de la rencontre, Tarbes 45, Aviron bayonnais 35. Chapeau. Il reste plus qu’une rencontre et en terminer avec la phase régulière, le 14 avril à Dax, puis nous connaitrons les différentes oppositions pour les phases finales qui se dérouleront dès le mois de mai.

Crabos

A Bayonne, l’Aviron Bayonnais bat le STPR 40 à 0.
Arbitre M. Lohiague du comité Côte Basque Landes.AB : 6 E ; 5 T.
STPR : Biesca ; Fachan, Denagiscared, Dominges, Pichon ; (o) Cordier, (m) Paris ; Mallé, Bordenave (cap), Rouch ; Sajous, Dubarry ; Bouin, Chibau, Laborde. Entrés en cours de jeu : Duclos, Cazala, Baldés, Fernandes, Ducau, Ferré, Rielland.
Ent : E.Boyer et P.Pardon.

Au-delà de la défaite, le manque de lucidité et de communication en cause.
Score sans appel autant que la prestation du groupe Crabos à Bayonne. Constat d’amertume de la part des coachs, dépités devant l’ampleur du tableau d’affichage et de la correction infligée par des locaux, certes affichant dans les rangs de solides gaillards aux « gros » jambons, damneront des visiteurs biens fébriles. Lot de consolation, ils défendront comme des morts de faim comme l’évoquera E.Boyer.  Sans cette défense, ce n’était plus une correction mais une véritable punition que nos représentants allaient subir. Manque de lucidité et de communication, alors que Bayonne propose trois, voire quatre de jeu quand le STPR ne marque pas sur ses temps forts. Quelques difficultés en conquêtes mettant en péril la liaison des avants et trois-quarts et beaucoup de questions entre E.Boyer et P.Pardon. Néanmoins, une première période où Tarbes est bien en place mais encaissera deux essais, présent dans le jeu et on prend un essai alors qu’un couloir de 50 centimètres entre la ligne de touche et un défenseur tarbais suffira à un bayonnais de laisser entrevoir ses talons et terminer sa course sous les poteaux. Frustrant, tous les efforts fournis, anéantis en quelques secondes, première occasion et premier essai. Le moral se fragilise pour se retrouver dans les chaussettes pour les bigourdans, quant aux bayonnais, affichant un mental leur permettant d’affronter la fin de rencontre dans de bonnes circonstances.
Prochain match pour les Crabos, le déplacement à Dax le 14 avril et en terminer avec la saison 2012/2013.

                                                                                                                                                                   Fred Montessuy


 

TARBES PYRENEES RUGBY - Stade Maurice Trélut Avenue Pierre de Coubertin 65000 Tarbes -Tél : 05 62 56 33 85