En bref
Prochain match : le TPR se déplace à Narbonne, dimanche 23 novembre à 15h. Venez nombreux encourager votre équipe !
Championnat de France Crabos :  STPR 12 - Aviron Bayonnais 12, prochain match : le 7 décembre
Cadets A : STPR 14 - US Montauban 25 | Cadets B : STPR 23 - US Montauban 12
Championnat de France Espoirs :  STPR 9 - Castres OL 7

Les infos de l'Asso

La chronique de Fred Montessuy !

Nos rugbyman troquent les crampons pour les rangers !

M.Bats, M.Biesca, J.Cabanne, P.Fabre, N.Gomez, M.Rubio, M.Polito, P.Sajous et J.Vincent ont troqué les crampons pour des rangers pendant quinze jours et découvert le milieu militaire au cœur de l’action. De l’action, de l’engagement et du dépassement de soi pour nos rugbyman, associés à d’autres jeunes, garçons et filles voulant ressentir le goût de l’effort et de la discipline sur la base du volontariat. Pendant quinze jours, ces jeunes se sont vus enseigner, de façon pratique et théorique, les rudiments du métier.

CEREMONIE_003
Depuis le 20 juillet, le camp Dartencet à Ger a accueilli  une trentaine de  jeunes volontaires, âgés de 17 à 23 ans, désirant découvrir le monde de la Défense, et plus particulièrement celui de l’armée de Terre et suivre la Formation Militaire Initiale du Réserviste (ou FMIR) qui est une formation permettant à de jeunes Français volontaires d'acquérir les bases du savoir militaire leur permettant de souscrire un ESR (Engagement à Servir dans la Réserve militaire). Par extension, une "FMIR" désigne une personne ayant suivi cette formation. Cette mesure permet à des personnes sans passé militaire d'intégrer la réserve militaire. Le service national ayant été suspendu en France, au grand désarroi de J.Vincent et de Pierre Fabre…

FMIR_005
Le chef de peloton, le Lieutenant Fofana nous détaille le contenu de cette « FMIR » et sur la particularité de l’encadrement de cette session, l’arrivée de 3 EVSO (engagés volontaires sous-officiers) de Saint-Maixent (Ecole nationale des sous-officiers d’active) venus peaufiner l’instruction au 1 RHP qu’ils ont reçu dans cette école. Egalement, le maréchal des logis chef Diallo et le chef Carrissan ont assuré l’encadrement de cette FMIR.  Vigipirate ; Plan Guépard 800 ; Module ISTC Bravo, cela vous parle ?  
CEREMONIE_023
Lieutenant, développez-nous le contenu type de cette formation initiale :
« Deux semaines de formation, la première était consacrée à la théorie sur la réglementation et l’organisation de l’armée de terre. Beaucoup de cours en salle qui sont très importants avant de se lancer sur le terrain. A ce sujet, tous les jeunes ont validé le PSC1 (module prévention et secours civique de niveau 1) à l’issue de la première semaine. La deuxième semaine est exclusivement sur le terrain et l’apprentissage des rudiments du métier du soldat, c'est-à-dire, nous avons travaillé sur des thèmes tels que, l’armement et comment utiliser son arme avec atelier de montage et démontage d’un FAMAS, l’outil de base du militaire ; le  tir au fusil d’assaut à 10, 50 et 100 mètres à balles réelles ; l’enseignement du combat ; la vie militaire, les transmissions, la topographie,  la marche d’orientation et la formation de secouriste ».

CEREMONIE_050
Concrètement, tous ces jeunes sont aptes à la réserve ? :
« Aujourd’hui, les stagiaires sont qualifiés BRAVO de par la qualification ISTC (Instruction sur le Tir de Combat), de ce fait, cette qualification leur donne les aptitudes à être engagés sur des missions opérationnelles du type Vigipirate et Plan Guépard 800 ( qualification afin d’apporter une aide dans les zones sinistrées). D’autre part, ces jeunes ont signé un engagement à servir dans la réserve, contrat de 2 ans et pourront-être appelés pour des missions ponctuelles par le 1er RHP pour des missions de soutien dans le cadre du plan Vigipirate. Bien évidemment, sur la base du volontariat. D’ailleurs, un adage dît : quand l’actif se retire, la réserve s’active !».

CEREMONIE_052
Comment s’est déroulé le rallye de fin de formation ? :
« Nuit blanche pour tout le monde, marche et ateliers à thèmes, se camoufler, se déplacer, s’orienter et de se tester. Ainsi, les jeunes ont pu mettre en pratique la théorie enseignée en cours ».

Et les jeunes du STPR, prêts à servir dans l’institution ? :
« J’ai trouvé ces garçons motivés et volontaires, ils ont donné de leur temps pour servir la France et c’est tout à leur honneur. De là à dire que cette formation va susciter des vocations, c’est selon les caractères des uns et des autres, c’est avant tout d’accepter le commandement au travers de la discipline. J’ai relevé de fortes têtes et cela révèle de forts caractères et ce n’est pas plus mal. Un groupe comme celui-ci ne peut se conduire sans cohésion. Avec nous, ils ont compris tout le sens de cette union et la FMIR permet de tester cette capacité des jeunes à pouvoir s’entraider ». Au-delà de la fatigue, Jérôme Vincent, volontaire pour suivre cette FMIR, qui pour lui et d’un coté positif révélera le sens civique de cette formation, mais surtout de faire connaissance avec d’autres jeunes et de tout milieu, un encadrement très professionnel et d’apprécié le tir à balles réelles et des activités ludiques. Un petit moins, le réveil un peu matinal… Après ce rallye effectué dans la nuit de mercredi à jeudi, le peloton, exténué et les jambes lourdes se sont vu remettre à titre symbolique le béret rouge des parachutistes, souhait du Lieutenant Fofana pour conclure cette FMIR, car, cet emblématique couvre-chef des TAP (troupes aéroportées) qui se mérite au brevet parachutiste, ces jeunes l’ont obtenu comme reconnaissance et au bout de l’effort.  La fin de formation pour ces jeunes volontaires s’est achevée par la visite du musée des parachutistes de Pau. 

CEREMONIE_058
Pour l’adjudant-chef Loustau, cette formation aura permis à ces jeunes issus de la vie civile de vivre en autarcie dans le milieu militaire. Entre découverte et appréhension face à l’autorité dès le port de  l’uniforme. Pour nous, l’objectif est atteint, car tous les stagiaires ont obtenu le module BRAVO qui est une session de différents tirs au Famas, ainsi le PSC1 et au niveau de cette FMIR, l’objectif est lui aussi atteint ce qui permettra à ces réservistes de venir en appui et de venir renforcer les unités professionnelles sur le plan Vigipirate. Au-delà de la découverte du milieu militaire, pour certains en recherche de soi et d’autres, pourquoi pas en faire une carrière plus tard en fonction de leurs parcours scolaires. Ensuite, des jeunes en recherche de stabilité, venus se confronter à la vie en collectivité et à la vie en communauté sous une autorité, sortir du milieu familial pour trouver de l’autonomie et vraisemblablement des repères. Ce qui est sûr, de cette session, ces jeunes ont tous été très solidaires, et le sens de cohésion n’est pas anodin car l’objectif de tous, était d’obtenir cette double qualification BRAVO au bout de quinze jours de vie collective ». 

CEREMONIE_065
Pour clore cette Formation Militaire Initiale de Réserve, les apprentis soldats ont été présentés au drapeau après avoir défilé au pas devant les autorités militaires et leurs familles ainsi que les représentants du Stado Tarbes Pyrénées Rugby, samedi matin 3 août au Quartier Larrey, sur la place d'armes du régiment. Une cérémonie au cours de laquelle le lieutenant-colonel Roi, chef suppléant au  corps du régiment leur a remis la flamme du régiment (foulard). S’en est suivi d’un cocktail offert aux familles par le lieutenant-colonel Roi au mess du régiment.
Le TPR tient à remercier les autorités militaires, particulièrement le Lieutenant Fofana et l’adjudant-chef Loustau pour leur collaboration.  

                                                                                                             Fred Montessuy
 
Plus dans cette catégorie : « Les infos de l'Asso A Pouyastruc »

TARBES PYRENEES RUGBY - Stade Maurice Trélut Avenue Pierre de Coubertin 65000 Tarbes -Tél : 05 62 56 33 85