En bref
Championnat de France Espoirs :  STPR 26 - Stade Aurillacois 26
Championnat de France Crabos :  STPR 9 - Stade Aurillacois 22
A découvrir : "Une semaine au coeur du TPR", une immersion dans la semaine de préparation contre Dax, en vidéo !
Semaine sans match pour l'équipe pro, prochaine rencontre : samedi 4 octobre face à Carcassonne 

Christophe André

Son retour à Trélut

La Nouvelle République des Pyrénées :

Un homme dans le match. Christophe André évoque Oyonnax :
Toujours aussi souriant et disponible, l'enfant de la vallée d'Aure a accepté de se confier, samedi soir, après le match face à son club formateur. Il évoque, sans détour, son retour en Bigorre, l'épisode berjallien ainsi que sa nouvelle aventure à «Oyo ». Morceaux choisis :

Le retour à Trélut
« C'est quand même mon club de toujours, j'ai débuté ici et c'est vrai qu'il y a toujours une certaine émotion quand je pénètre dans ce stade». Mais désormais, Christophe a conscience d'être passé de l'autre côté et regarde devant : «je suis maintenant adversaire mais j'ai toujours la boule au ventre quand je viens ici. Ce dont j'ai le plus de mal à m'habituer, c'est de m'installer dans les vestiaires visiteurs (rires)».
De ses années tarbaises, l'Aurois retient en tout premier lieu qu'il doit beaucoup au TPR, car c'est un club qui lui a donné la possibilité de pouvoir s'exprimer en lui ayant offert son premier contrat pro : « j'ai eu la confiance des coachs à l'époque, c'est pour ça que je serai toujours reconnaissant et que je reviendrai toujours ici avec plaisir ».

Bourgoin, une expérience délicate
Contacté par Laurent Seigne (alors coach du CSBJ) pour évoluer au centre de la troisième ligne, c'est une saison contrastée que Christophe vivra dans l'Isère : « j'y ai un peu évolué en N° 8 mais après, c'est devenu délicat car il y a eu pas mal de blessés. Pourtant, sur le papier, il y avait une très bonne équipe et c'est vraiment dommage que la sauce n'ait pas pris. On sentait quand même que ça partait un peu en travers, notamment à cause de certains problèmes que vous connaissez… »
Et quand Seigne a quitté le navire ciel et grenat en cours de saison, la donne a quelque peu changé pour notre Bigourdan car c'est l'entraîneur des Espoirs qui a repris et qui a tenu à garder pas mal de Berjalliens pour jouer. « Il savait que j'étais en partance et il a préféré privilégier la formation pour la saison future, ce que je peux tout à fait comprendre… »

Oyonnax, un nouveau départ
Connaissant la situation du voisin berjallien, Christophe Urios, l'entraîneur d'Oyonnax, prend les devants durant la saison dernière et contacte Christophe (qu'il appréciait déjà quand ce dernier évoluait au TPR).
L'affaire se conclut rapidement car « le projet présenté était ambitieux et il m'a tout de suite séduit » nous avouera-t-il.
De plus, après une année d'adaptation dans les Alpes, Christophe se sent alors prêt à faire une seconde saison dans le coin : « je n'ai pas eu tellement l'occasion d'aller skier (rires), mais c'est sympa… ça change un peu d'ici car que ce soit Bourgoin ou « Oyo », ce sont des petites villes. Mais bon, Lyon est à une heure, Genève à 45 minutes et quand je veux faire un tour avec ma copine, on part là-bas. Et puis, pour le moment, l'hiver n'est pas encore arrivé ».
Concernant le groupe actuel de l'USO, il est composé de nombreux joueurs originaires du Sud-Ouest, ce qui laisse Christophe optimiste pour l'avenir : « le groupe a bien pris, il y a une très bonne cohésion et même dans la difficulté, je nous vois capables de relever la tête ».
Avec un recrutement haut de gamme, le club du Haut-Bugey ambitionne d'être dans les « cinq » et son bon début de championnat confirme, pour l'instant, les ambitions affichées.
Sur un plan personnel, Christophe apprécie la manière de travailler de son nouveau coach : « c'est très structuré et ça devrait beaucoup me servir… » Rendez-vous est déjà pris pour le match retour dans l'Ain en janvier 2013…

 


 

TARBES PYRENEES RUGBY - Stade Maurice Trélut Avenue Pierre de Coubertin 65000 Tarbes -Tél : 05 62 56 33 85